Champlain sauvé des eaux
par Robert Simard, historien

C'est avec plaisir que le Musée vous présente une nouvelle série de capsules historiques sur Argenteuil.

 

 

Dans ses récits de voyage et d’exploration en terre d’Amérique, Samuel de Champlain, fondateur de la ville de Québec en 1608, nous raconte les lieux rencontrés et les aventures vécues avec ses compagnons d’expédition. Au printemps 1613, Champlain entame un quatrième voyage devant le conduire jusqu’aux Grands Lacs. Alors qu’il entreprend l’ascension des rapides du Long-Sault (à l’endroit où le village de Carillon allait être érigé deux siècles plus tard) sur la rivière des Outaouais, Champlain se retrouve dans une fâcheuse position.

Samedi 1er juin 1613, Champlain et ses compagnons arrivent aux abords des rapides du Long-Sault. Le grondement produit par les chutes est si effroyable qu’il marque l’imaginaire de l’explorateur. La végétation riveraine étant trop luxuriante pour s’y aventurer et portager, Champlain est contraint à tirer son canot avec l’aide d’une corde enroulée autour de son poignet. Marchant sur les roches humides, il gravit le premier rapide long de deux kilomètres, non sans peine. Rendu au second, celui-ci d’une longueur de quatre kilomètres, Champlain perd pied; le canot, avec à sa suite Champlain, est emporté dans un roulis puis entraîné par le courant glacé sur une courte distance. Destin favorable ou extraordinairement chanceux, Champlain réussi à se sortir de l’impasse. Sans ce coup de chance où Champlain est miraculeusement sauvé des eaux tumultueuses de la rivière des Outaouais, ces rapides connus depuis les premières temps des explorateurs sous le nom du Long-Sault, auraient probablement hérité du nom des « Chutes-à-Champlain », c’est-à-dire nommés en mémoire de l’endroit où Champlain serait mort noyé. Le destin en aura décidé autrement, et Champlain continua son voyage vers les Pays-d’en-haut.

Capitaine de la marine du roi Henri IV, Champlain se révèle aussi comme cartographe aguerri. Ses observations précises effectuées sur le territoire d’Argenteuil le long de la rivière des Outaouais sont confirmées par de nombreuses cartes et dessins de détail, ainsi que par deux cartes générales. 


Détail de la carte de Champlain, Rivière des Outaouais, 1612

Pour en connaître d’avantage sur l’histoire du Long-Sault de la rivière des Outaouais, venez visiter cet été la nouvelle exposition permanente du Musée régional d’Argenteuil, Argenteuil, ma vie comme rivières.  Le Musée sera ouvert à partir du 24 juin du mercredi au dimanche de 10 h à 17 h.  Des guides-interprètes vous y attendent. 


Carte de Champlain, 1612

 

© Copyright 2017 Musée régional d'Argenteuil. Tous droits réservés. | Conception : Satellite Gestion Marketing